Du carbonate de chaux pour votre jardin

Aussi bien pour un jardin potager que pour vos plantations de fleurs, il peut s’avérer être utile de chauler votre sol. Il en va du bon développement de vos plantes et de la réussite de votre projet dans votre jardin. Disponible sur les plateformes dédiées et les magasins spécialisés, le carbonate de chaux est très prisé aussi bien par les novices en jardinage que par les jardiniers paysagistes.

Mais attention, quand bien même ce serait une technique réputée, il n’est pas toujours nécessaire de chauler le sol avant la plantation. Il y a des normes à suivre pour ce genre de démarche. D’où l’importance justement du guide ci-après.

Pourquoi chauler le sol ?

Avant de chauler le sol, vous devez tester le pH dans votre jardin. L’objectif est simple : modifier l’acidité de votre sol de base afin de garantir le bon développement de vos plants. Cela permet de s’assurer que les plants bénéficient de tous les apports et nutriments nécessaires, quitte à augmenter le pH du sol. Chauler est notamment utile quand le PH du sol est inférieur à 6,0.

La chaux permet également de rendre le sol plus perméable. En effet, en modifiant la structure du sol, vous pouvez changer également la vie microbienne dans votre jardin. De quoi impacter sur la qualité de vos plantations. En effet, comme l’air et l’eau pénètreront plus facilement dans le sol, vous aurez une meilleure garantie de réussir vos plantations.

Chauler est surtout conseiller dans un projet de jardin potager. Et pour cause, il y a certaines catégories de chaux qui optimise le taux de magnésium et de calcium dans le sol. Ce qui non seulement vous assure une récolte en temps et en heure, mais aussi des fruits savoureux et de grandes qualités.

Dans certains cas, le carbonate de chaux aide également à supprimer la mousse d’une pelouse. Selon certains experts, entretenir son jardin à l’aide de la chaux est bien plus facile que de couper les mauvaises herbes à la main. Comme ce produit modifie le pH du sol, il enlève les mousses à la racine.

De quoi vous assurer une pelouse parfaite, en deux temps trois mouvements. Dans ce cas, il est conseillé de verser le carbonate de chaux soit pendant le mois d’Octobre, soit entre Février et Mars. N’utilisez que 100g/m2. Et pensez à vous protéger pendant l’application du produit. Le carbonate de chaux est dangereux pour la peau et pour les yeux.

La chaux est également un allié incontestable contre les taupins. Ces petits insectes n’apprécient guère le calcaire. De quoi vous aider à assurer la sécurité de vos plantations. Cependant, attention à verser le produit avec parcimonie au risque de mettre en péril la qualité de vos plantations.

Pour vous qui avez des arbres fruitiers, sachez que le carbonate de chaux peut aussi être un ami. En verser un peu autour de vos plantations épargnera vos fruits des attaques des différents insectes et larves comme le carpocapse, la tavelure, les pucerons, et bien d’autres.

Par contre, il est à noter que l’utilisation du carbonate de chaux classique est déconseillée pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’agriculture bio. C’est un produit chimique qui va à l’encontre des normes du label bio.

Chauler le sol : les détails à savoir

Contrairement aux idées reçues, chauler le sol ne se fait pas au petit bonheur la chance. Il y a des normes à respecter pour bien faire les choses et garantir au passage la sécurité de vos plantes.

  • Quand verser le carbonate de chaux ?

Il ne faut pas verser la chaux quand bon vous semble. Les experts vous conseillent notamment d’attendre le début de l’automne pour déverser le produit. Le cas échéant, elle se dissoudra rapidement et n’aura pas le temps d’agir efficacement. C’est d’autant plus vrai dans la mesure elle est le plus utile lors des premiers semis au printemps.

Néanmoins, rien ne vous empêche d’en rajouter au cours du printemps ou de l’été si besoin est. Il suffit de respecter un délai de 3 mois entre chaque application. C’est le délai moyen pour que le carbonate de chaux soit efficace.

Une fois que vous avez modifié l’acidité du sol pendant vos premières plantations, et que vous avez atteint le niveau de pH idéal pour vos cultures, il faudra patienter 3 à 5 ans avant de reprendre la démarche.

  • Bien choisir son carbonate de chaux

Pour votre information, il existe sur le marché plusieurs types de chaux. Bien faire votre choix, en fonction de votre sol et de vos plantations, mais surtout de vos possibilités.

La chaux calcique par exemple ou plus communément appelée Carbonate de Calcium est le produit le plus utilisé. Et pour cause, c’est celle qui coute le moins cher du marché et elle s’adapte à n’importe quel type de plantation. Comme son nom l’indique, ce dernier est fait à base de roche calcaire, broyé et conditionné dans des sacs de plusieurs dizaines de kilos.

Vous avez également la chaux dolomitique. C’est une combinaison du calcium et du carbonate de magnésium. En rayons des plateformes dédiées, elle se décline en plusieurs formes : poudre, granule ou pastille. Plus cher, cette option semble cependant attirer l’attention des experts en jardinage. Et pour cause, elle propose deux des nutriments essentiels à avoir dans le sol pour la bonne santé des plantes. Ce qui est une aubaine, surtout pour ceux et celles qui n’ont pas la main verte.

Par ailleurs, vous avez également l’oxyde de calcium ou la chaux calcinée. Assez dangereuse, aussi bien pour le jardinier que pour les plantes, cette dernière est la laissée pour compte des carbonates de chaux. Il faut savoir bien la doser pour en faire usage. Et elle est surtout usitée pour le nettoyage des arbres ou du sol.

Enfin, vous avez la chaux hydratée qui peut-être considérée comme un pesticide. Ce produit s’utilise aussi bien dans les jardins potagers que les jardins classiques. Le but étant de traiter efficacement et rapidement les invasions d’insectes.

  • Répandre la chaux : comment faire ?

Chauler le sol est la première étape du jardinage. Vous devez la mélanger avec le sol avant même de créer les trous qui vont venir accueillir vos plants. Pour ce faire, utilisez une bêche.

Peu importe l’acidité de votre sol, il est recommandé de ne pas dépasser les normes d’application en vigueur. Au maximum, vous ne devez dépenser que 2,3 kg de carbonate de chaux pour 9 m2 de sol. Mais rien ne vous empêche de faire plusieurs versements sur plusieurs mois afin d’atteindre votre objectif.

Si vous comptez vous servir du carbonate de chaux pour nettoyer les mousses de votre pelouse, il faudra procéder autrement. Ce n’est pas la peine de l’enlever. Il suffit de le verser sur vos espaces verts et d’arroser afin que le produit s’incorpore au sol. Patientez ensuite quelques mois pour profiter des premiers résultats.

Et dans tous les cas, pensez à vous protéger la peau, le visage et surtout les yeux pendant toute la durée de l’application du carbonate de chaux. C’est un produit extrêmement nocif qui peut irriter la peau et les yeux, voire entrainer des problèmes plus graves.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s