Hypoestes : entretien et culture

L’hypoestes est une plante d’ornement, idéalement placée en intérieur mais qui s’invite aussi de plus en plus sur les balcons et les terrasses des maisons françaises. C’est une plante vivace, connue notamment pour ses feuilles tâchées et sa facilité de plantation et d’entretien. Plusieurs variétés sont justement disponibles sur le marché de quoi vous permettre de personnaliser votre aménagement comme il se doit. Retour sur les bons à savoir sur la culture et l’entretien de cette plante.

L’essentiel à savoir sur l’hypoestes

hipo

Mais avant toute chose, en savoir davantage sur l’hypoestes est de mise. Quelle est son origine ? Quelles sont les différentes variétés ? Comment bien l’utiliser ? Le point.

  • Quand les scientifiques parlent de l’hypoestes

Originaire de Madagascar et de l’Afrique du Sud, l’hypoestes est une espèce qui fait partie du règne des Plantes, du Clage des Angiospermes, Dicotylédones, Astérisées, Lamidées. Elle fait également partie de l’ordre des Lamidées et de la famille des Acanthacées.

C’est une plante éphélide aussi connue sous son nom latin : « hypoestes phyllostachya ». Avec ses feuillages uniques et ses couleurs, c’est une plante d’ornement par excellence.

  • Présentation physique de cette plante

Dit simplement, l’hypoestes est une plante vivace et persistante toute l’année. Elle propose un feuillage caduc et à maturité elle peut atteindre les 15 à 45 cm de hauteur environ. On peut considérer notamment qu’elle fait partie des plantes grimpantes. Mais ici, la taille permettra de mieux discipliner les tiges afin d’avoir un meilleur rendu pour votre décoration.

Les hypoestes se caractérisent par des tâches mouchetées sur les feuilles. En fonction des variétés notamment, ce peut être des motifs blancs, roses, rouges ou autres.

  • Comment bien utiliser l’hypoestes ?

Comme susmentionné, l’hypoestes est avant tout une plante d’ornement. Auparavant considéré uniquement comme un accessoire de décoration d’intérieur, il s’invite aussi de plus en plus sur les espaces extérieurs, au sol comme sur les terrasses et autres.

Vous pouvez notamment mélanger les genres pour optimiser le confort de votre aménagement d’extérieur. Mais en tous les cas, on vous conseille une plantation en jardinière afin d’en faciliter l’entretien et assurer le bon développement de votre plante.

La tendance penche à présent pour une touche de nature dans votre décoration d’intérieur ; et            l’hypoestes est idéal pour ce faire. Ayant fait ses preuves en la matière depuis des années, la plante s’invite aussi bien dans les bureaux, les salles de bains, les cuisines que les salons. Elle trouve facilement sa place en hauteur, sur une étagère ou simplement poser au sol pour un aménagement tendance et originale.

Et que ce soit pour une décoration d’intérieur ou d’extérieur, l’hypoestes présente quelques  avantages tant esthétique que pratique. Il ne nécessite que peu d’entretien et sera facile à planter. C’est le projet jardinage idéal pour les amateurs et les novices en la matière. Quasi increvable, la plante pourra vous durer quelques années.

À savoir que le hypoestes est aussi de nos jours très usité comme couvre-sol. Comme susmentionné, c’est une plante qui prend des hersages d’espèces rampantes. Ce qui permet de couvrir de manière esthétique et facile le sol de votre jardin, voire de remplacer les gazons classiques.

  • Quelles sont différentes variétés d’hypoestes ?

On peut enregistrer plusieurs variétés d’hypoestes dans le monde. Selon le catalogue de 2018, voici celles qui ont été déclarées et les plus prisées dans l’aménagement de jardin :

  • L’hypoestes phyllostachya avec ses feuillages verts ou rouges
  • L’hypoestes phyllostachya splash avec ses feuillages roses
  • L’hypoestes aristata avec ses fleurs pourpres et blanches

Bien évidemment, la communauté des scientifiques peut vous proposer plusieurs centaines de variétés de cette plante.

Les secrets d’une bonne plantation d’hypoestes

planta

Réussir la plantation d’une plante d’hypoestes n’est pas compliquée. Néanmoins, il y a quelques règles à respecter. Il en va de la bonne santé et du parfait développement de la plante. Le point.

  • ­Parlons de l’exposition

Les experts en jardinage vous conseillent une forte exposition au soleil pour la plantation de l’hypoestes. Une bonne gestion de la température est notamment utile afin de garantir la bonne santé de votre plante d’intérieur. En moyenne, l’hypoestes survivra mieux dans un environnement de 23 à 25 °C en été et 17 ou 18 °C en hiver.

Comme susmentionné, la plante s’invite de plus en plus dans les espaces extérieurs de nos jours. Et pour cause, elle n’a pas peur des rayons du soleil direct. Au contraire, c’est idéal pour en assurer le parfait développement.

  • Quelle température pour la plantation de l’hypoestes ?

En moyenne donc, toute l’année, votre hypoestes devra être exposé à une température entre 16 à 22 °C. Outre les plantations en intérieur, utiliser les serres peut être une bonne idée.

Il est également possible de mettre la plante dans un pot et de le déplacer fréquemment selon les saisons. En hiver, pensez à le rentrer pour qu’il puisse profiter du chauffage et de l’ambiance agréable de votre maison. En été, pensez à le sortir pour le rafraichir et apporter un peu plus de couleur dans votre décoration d’extérieur.

  • Quel terreau utilisé ?

Pour ce qui est du sol à utiliser, on vous conseille les terreaux ordinaires. Les experts utilisent généralement le sol argileux, sableux ou humus pour assurer le bon développement de la plante. L’hypoestes se développe aussi bien dans un sol alcalin, neutre ou sol acide.

Sur internet, comme auprès des fleuristes classiques, vous avez différents produits qui peuvent vous aider dans la plantation de votre hypoestes. Les engrais et les terreaux spéciaux ne manquent pas. Il en existe de toutes les marques et de tous les genres, y compris le bio pour les fans du vert.

Mais en tous les cas, il importe de souligner que l’hypoestes ne pardonne pas l’excès d’eau. Aussi, vous devez penser au drainage du sol afin de garantir la réussite de votre plante.

  • Quand commencer la plantation ?

Choisir le bon moment pour commencer la plantation est également primordial. Chaque année, si l’on se base sur les conditions climatiques extérieures, le mois d’avril, mai et juin sont idéaux. Vous aurez alors une floraison entre juillet et août.

Attention toutefois, on parle d’une plante à croissance lente. Il faudra quelques années avant qu’elle n’arrive à maturité et n’atteigne les 40 cm de longueur. Ce qui n’enlève en rien de sa beauté et de son chic.

  • Quelle technique utilisée ?

Il existe plusieurs techniques afin d’assurer la prolifération de l’hypoestes dans votre jardin.

  • Le semis

Le semis est la technique la plus classique pour n’importe quel projet de jardinage. Il s’adapte à toutes les plantes et est relativement facile à réaliser. Aussi bien en pot que dans le sol, vous devez simplement planter les graines dans un terreau spécifique et arroser afin de vous assurer avoir un hypoestes au bout de quelques années.

Néanmoins, la réussite de votre plantation par semis dépendra de votre choix de graine. Un conseil : procurez-vous-en auprès des professionnels pour en assurer la qualité. Il en va de la bonne santé et du bon développement de votre plante.

Pour le semis en tous les cas, on vous conseille de procéder au mois de mai.

  • Le bouturage

À savoir que l’hypoestes peut également se développer via du bouturage. Il s’agit d’une technique de plantation qui consiste à prélever directement une tige de la plante et à la mettre dans un terreau spécial bouturage et lui permettre ainsi de croire pour donner un nouvel hypoestes.

Le bouturage est à la portée de tous les jardiniers, même amateurs. Il suffit de savoir prélever la bonne bouture. Et pour ce faire, vous devez seulement choisir une tige en bonne santé de la plante originale, et couper pour avoir 15 à 20 cm de tige droite. Il faudra ensuite passer à l’habillage de la bouture.

C’est-à-dire que vous devez enlever les feuilles qui ornent la tige et ne garder que celles tout en hauteur. Pensez également à créer quelques blessures sur ladite tige afin de faciliter la création des racines. Et afin de booster votre bouturage, les grandes marques proposent à présent des hormones de bouturage.

Il s’agit d’une préparation dans laquelle vous allez placer votre tige pendant quelques minutes avant de la mettre dans le terreau pour augmenter les chances de réussite de votre bouturage.

À l’instar de la plantation par semis, pour réussir votre bouturage de hypoestes, vous devez attendre le mois de mai.

  • Le rempotage

Après le bouturage ou le semis, il peut arriver que vous ayez à rempoter les plantes. Il s’agira de séparer les différentes boutures dans différents contenants ou de changer l’emplacement de votre plante pour lui assurer assez de place afin de parfaitement se développer.

Si le terreau pour le rempotage d’un hypoestes reste le même que pour les plantations en général, les meilleures saisons pour procéder peuvent varier. Pour ce genre de démarche, le printemps est la meilleure alternative. Les conditions climatiques sont réunies afin de vous assurer la réussite de votre projet d’aménagement.

  • Bien choisir l’emplacement de votre plante

Il ne reste plus alors qu’à trouver le parfait emplacement pour votre plante. Comme susmentionné, l’hypoestes a besoin d’une forte exposition au soleil et d’une température moyenne pour bien se développer. Les balcons et les terrasses ainsi que l’intérieur des maisons sont donc idéaux mais pour la plantation au sol, vous devez éviter les zones sous les arbres et en bordure de clôture.

L’hypoestes : les avantages d’une culture en pot

xpm

Quand bien même quelques jardiniers experts planteraient l’hypoestes dans le sol, ce genre de procédé est à réserver uniquement aux professionnels. C’est en effet assez risqué. Dans la majorité des cas, et afin de garantir la réussite de votre plantation, une culture en pot est conseillée. Et encore ! Vous devez respecter quelques normes pour ce faire. En voici quelques-uns :

  • Comment choisir votre pot ?

De nos jours, plusieurs pots et jardinières sont proposés en ligne pour la plantation de hypoestes. Et malgré la tendance des accessoires intelligents qui proposent un arrosage automatique, ce ne sont pas les meilleures alternatives pour cette espèce en particulier dont l’arrosage doit être parfaitement géré aussi bien en quantité qu’en fréquence.

Le modèle classique de pot en terre est conseillé. Non seulement il s’intègre parfaitement à n’importe quelle décoration mais cet article garantit la réussite de votre plantation. Les pots en terre disposent d’un trou dans le fond qui assure un parfait drainage de l’eau dans le sol.

Plusieurs tailles sont aussi disponibles sur le marché actuellement. Tout dépend de celle de votre plante. Sachez que contrairement à d’autres, l’hypoestes a besoin d’énormément d’espace pour bien se développer.

  • Comment aménager le fond de pot ?

Le drainage du sol est la base pour réussir la plantation de votre hypoestes. Aussi, si vous préférez les pots en plastiques ou les jardinières en béton et autres, l’aménagement du fond de pot est d’une importance capitale. Il existe plusieurs techniques afin d’éviter que l’eau ne stagne au risque de tuer votre plante. On peut citer par exemple l’installation des graviers ou de pierres dans le fond de pot. Ce n’est qu’après que vous allez verser le terreau et planter votre bouture ou placer votre semis.

  • Comment aménager votre pot ?

Dans la mesure du possible, il convient de placer un seul hypoestes dans un pot. Ceci permettra à la plante de parfaitement se développer. De plus, vous vous éviterez ainsi le rempotage. Et contrairement aux idées reçues, vous allez tout de même garder un certain volume, ce qui est idéal pour votre décoration.

Néanmoins, dans le cas d’un bouturage, afin d’encourager la production de motte, placer plusieurs tiges dans le même contenant peut être une bonne idée. Dans ce cas, le rempotage sera essentiel dès que les racines se forment.

Utiliser des terreaux spéciaux boutures en cas de bouturage et un terreau spécifique hypoestes pour les plantations en semis. Il en va de la réussite de votre projet d’aménagement. Créer un trou dans le sol avant de placer votre hypoestes, puis tassez légèrement avant d’arroser. Ce sont des gestes classiques afin de réussir la plantation de n’importe quelle espèce.

Pour l’emplacement du pot, tout est une affaire de goût. Vous pouvez simplement le mettre au sol ou sur une étagère, voire dans un panier en hauteur.

Comment entretenir votre hypoestes ?

potp

Bien évidemment, comme pour n’importe quel autre projet de jardinage, l’hypoestes nécessite quelques démarches d’entretien. Voici notamment quelques bons réflexes à savoir sur le sujet.

  • Comment gérer l’arrosage de la plante ?

Qui dit entretien de l’hypoestes, entend bien évidemment arrosage. Il a déjà été précisé que cette plante ne supporte pas les eaux stagnantes. Aussi, vous devez faire attention pendant l’arrosage. En moyenne, une fréquence de 2 à 3 fois par semaine pendant la saison chaude et 1 à 2 fois pendant la période de grand froid suffiront amplement.

Vous pouvez également opter pour une vaporisation de la plante. Mais dans ce cas, vous devez attendre que le sol sèche avant de procéder à une nouvelle vaporisation.

  • Bien organiser votre zone de plantation

L’hypoestes est une plante plus ou moins rampante. Ses tiges peuvent atteindre les 40 cm en moyenne. Ce qui, à la longue, peut vous proposer un aménagement assez désordonné. Pour pallier  ce genre de problématique, vous pouvez simplement utiliser des pinces. Placez-les dans des zones stratégiques afin d’assurer tout de même un certain volume à votre plante et ne pas la gêner pendant son développement, mais tout en vous assurant une décoration esthétique et parfaitement organisée.

  • L’essentiel sur la taille de la plante

Pour ce qui est de la taille, il n’y a pas de règles strictes en matière de hypoestes. En effet, vous devez simplement couper les fleurs et les tiges que vous jugez trop longues et inutiles pour votre aménagement. Peu importe la hauteur du taillage et son emplacement, cette démarche n’aura qu’une vertu esthétique et n’aura aucun impact sur la bonne santé ou le développement de l’hypoestes.

Cependant, afin que la taille soit nette, on vous conseille tout de même d’utiliser un sécateur. Et pour des raisons de sécurité, des gants de jardinage ne seraient pas du luxe.

  • Attention aux maladies et aux nuisibles

Vous devez également faire attention à quelques maladies et nuisibles qui peuvent mettre en péril le bon développement de votre plante. On parle notamment de la Cochenille qui est l’un des plus grands prédateurs de cette dernière. Des traitements existent en ligne pour remédier à ce genre de problématique.

Aménager votre espace extérieur avec l’hypoestes

vxw

Si l’aménagement d’intérieur avec l’hypoestes est relativement facile, car ne consistant qu’à trouver le bon emplacement pour le pot, la décoration extérieure peut être un peu plus compliquée. Voici donc quelques conseils pour vous aider dans ce genre de démarche.

  • Associer l’hypoestes avec d’autres plantes

Pour optimiser votre aménagement d’extérieur, il est possible de mélanger le hypoestes avec d’autre plante. Mais attention, il faudra choisir les bonnes espèces, qui pourront notamment se développer parfaitement dans un sol argileux, sableux, humus, de type alcalin, neutre ou acide.

Il importe également de souligner que l’hypoestes est une plante très vivace et imposante. Il faudra donc choisir des variétés du même genre pour équilibrer le pot et apporter de la valeur ajoutée à votre décoration.

Mélanger les genres peut être néfastes pour l’hypoestes et l’autre plante. Vous devriez bien vérifier l’arrosage des plantes. En plus, utilisez de préférence un engrais afin de permettre aux deux plantes de bien se développer.

Tant pour le choix de l’autre espèce que pour l’entretien et la plantation des deux variétés de plantes d’ornement, suivez les conseils donnés par les experts. Les indications susmentionnées s’appliqueront toujours.

  • Pourquoi utiliser plusieurs variétés de la même plante ?

Vous pouvez également utiliser la même plante, mais en différentes variétés. Comme dit précédemment, l’hypoestes peut proposer des feuilles rouges, roses, etc. Cette technique vous permettra d’apporter de la couleur dans votre aménagement, tout en vous facilitant la gestion de votre jardinière. En effet, toutes les versions de l’hypoestes obéissent aux mêmes règles de plantations et d’entretien.

Il est possible notamment de placer les différentes variétés d’hypoestes dans une même jardinière ou les mettre chacune dans un pot et les placer les unes à côté des autres pour un peu plus de garanties dans la réussite de la plantation. Tout est une affaire de goût.

  • Pourquoi placer votre hypoestes en hauteur ?

Dans la majorité des cas, l’hypoestes est placé en hauteur. Ce peut être accroché à un arbre, dans un panier à l’intérieur de la véranda ou du salon, voire simplement sur une bibliothèque ou une poutre. Le but étant de faire ressortir sa véritable beauté. En effet, en hauteur, les tiges de 40 cm en moyenne de la plante peuvent tomber et donner une touche d’originalité à votre aménagement.

Par ailleurs, placer les plantes d’intérieur en hauteur est une véritable tendance actuellement. Cela vous fera économiser de l’espace tout en peaufinant votre déco. En outre, contrairement aux idées reçues, l’entretien de la plante ne sera pas plus compliqué pour autant.

Bien évidemment, vous pouvez toujours tailler ou pincer votre hypoestes afin de corriger les tiges et avoir une déco plus stylée.

  • Optez toujours pour une plantation en pot

Dans la majorité des cas, l’hypoestes se plante en pot. Ceci garantira le parfait développement de la plante. En effet, une plantation en pot est un must pour un aménagement d’intérieur.

Si vous utilisez un bac, vous aurez moins de mal à utiliser des terreaux spéciaux. Vous aurez l’embarras du choix pour ce qui est de l’emplacement de la plante. Vous assurez un parfait drainage du sol. Et vous aurez l’embarras du choix en la matière afin de personnaliser comme il se doit votre aménagement. Si les pots en terre sont plus prisés, il n’en demeure pas moins que vous avez d’autres alternatives comme les pots en PVC, les pots lumineux et même les pots en métal. Tout est une question de goût et de budget.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s