Comment faire un sommier en palettes ?

Le lit figure parmi les meubles les plus importants dans une maison car d’après des études menées, une personne passe le tiers de sa vie à dormir et ce, pour la plupart du temps, dans un lit.

Puisque celui-ci est si important dans notre vie, pourquoi ne pas fabriquer soi-même, à ses mesures et selon son propre goût son sommier ?

Pour les bricoleurs et les moins bricoleurs, en plus du plaisir procuré par cette activité, réaliser et personnaliser soi-même son sommier donne la satisfaction d’avoir réalisé le lit de ses rêves, à moindre coût.

Effectivement, on peut, à partir de quelques palettes recyclées, fabriquer un sommier original, économique et écologique.

En plus de profiter d’un mobilier personnalisé, l’utilisation des palettes recyclées présente deux gros avantages. Leur utilisation permet de faire des économies d’argent, mais surtout d’apporter  sa contribution dans la réduction de la pollution.

Un sommier c’est quoi ?

Un sommier constitue la surface plane et rigide qui maintient le matelas à l’horizontale. C’est un système conçu spécifiquement pour supporter le matelas. On peut dire que c’est le sommier qui est le garant de la qualité de notre sommeil puisque son rôle est d’améliorer et de corriger l’action du matelas sur le dos.

Zoom sur les palettes de bois

Habituellement, les palettes sont utilisées pour le transport des matériaux de construction ou des marchandises lourdes. Ainsi conçues, elles présentent une solidité incroyable et peuvent supporter un poids que d’autres matériaux de récupération ne pourront pas.

D’après leur nature et leur utilisation, Il existe deux types de palettes :

  • Les palettes jetables non marquées

Ce type de palette est généralement non traité et est fait en bois brut. En fonction des marchandises à transporter, des différentes qualités et des différentes tailles de palettes existent, mais les plus solides sont celles destinées au transport des matériaux de construction.

Les palettes jetables se caractérisent par leur facilité de démontage. De plus, elles se prêtent aisément pour la confection des meubles d’intérieur.

  • Les palettes consignées

Elles sont plus solides, plus lourdes et donc plus difficiles à démonter. Ce type de palette est habituellement utilisé pour assurer le transport des marchandises à l’étranger et est caractérisé par le marquage « EUR EPAL ». Elle a l’avantage d’être traitée et peinte.

Généralement, une palette, de quel type qu’elle soit, est constituée par la superposition des éléments suivants :

  • 3 semelles qui reposent sur le sol ;
  • 9 dés dont 3 par semelles ;
  • Des traverses qui sont perpendiculaires aux semelles, placées sur les dés ;
  • Et sur le dessus, des planches plus ou moins espacées.

Quelquefois, une palette est uniquement formée par des traverses placées sans dés sur l’épaisseur de la planche.

Il est bon de savoir qu’on peut se procurer des palettes de manutention non consignées près des supermarchés, devant certains entrepôts ou sur des chantiers du bâtiment. On peut également en récupérer dans les zones commerciales ou industrielles. Une fois qu’elles sont jugées inutiles, certains professionnels jettent ces palettes et les laissent à disposition du public.

Les palettes de récupération constituent un matériau privilégié pour les amateurs de bricolage et de recyclage. En effet, elles peuvent être adaptées à tous les styles. Et même si le rustique est le seul style prédisposé pour les palettes, avec une bonne finition et un bon choix de couleur de peinture, un sommier en palettes de récupération peut très bien se fondre dans un cadre de style moderne.

Comment fabriquer un sommier en palettes ?

La fabrication d’un sommier en palettes se fait en plusieurs étapes :

  • Étape 1 : Faire un croquis du sommier

La première étape dans la réalisation d’un sommier en palettes consiste à dessiner un croquis du lit. Cela permet de déterminer le nombre de palettes nécessaires pour fabriquer un sommier de palettes. Toutes les dimensions, longueur et largeur du sommier doivent figurer dans ce croquis. C’est en fonction des dimensions des palettes disponibles qu’on peut déterminer le nombre des palettes nécessaires, ainsi que les éventuelles coupes à réaliser.

Au cas où on souhaite avoir un sommier plus grand que le matelas, il faut ajouter de chaque côté du matelas au moins une dizaine de centimètres.

Cet article est un guide pour fabriquer un sommier de 200 X 160 centimètres avec des palettes de 120 X 80 centimètres. Il nous faut donc pour un sommier de cette dimension, 5 palettes recyclées. Mais pour avoir les bonnes mensurations, il appartient à chacun de prendre les mesures du sommier qu’il veut réaliser.

  • Étape 2 : Découper les palettes

Sur chaque palette à couper, il faut marquer le trait de coupe. On peut procéder à la coupe avec une scie sauteuse.

Si la traverse centrale n’est pas située à l’extrémité des planches coupées, il faut la détacher ainsi que les dés des planches et des semelles.

L’opération de démontage peut se faire en glissant un pied de biche ou un ciseau à brique entre deux éléments. Pour détacher chaque élément, il faut taper légèrement avec un marteau.

Le démontage d’une palette doit être réalisé avec délicatesse car chaque élément est encore appelé à être réutilisé. Il faut également récupérer toutes les parties de l’autre moitié de la palette coupée.

  • Étape 3 : Poncer et nettoyer les palettes

Afin d’éliminer toutes les aspérités, toutes les surfaces visibles et toutes les arêtes de la palette doivent être poncées. Cette activité doit se faire en deux temps.

– Le premier polissage sera fait à l’aide d’une ponceuse électrique.

– Pour obtenir un aspect plus lisse, il faut finir le ponçage en utilisant du papier abrasif à grain moyen.

Une fois polies, les palettes doivent être nettoyées. Il faut d’abord les brosser énergiquement avec une brosse à poils durs. On les nettoie ensuite avec de l’eau et du savon, avant de les laisser sécher pendant plusieurs heures.

Pendant le polissage et le nettoyage, l’utilisation des gants de protection est vivement conseillée afin d’éviter les échardes.

  • Étape 4 : Assembler les palettes

Le début de l’assemblage des palettes doit commencer par la formation de la largeur du sommier. Pour cela, les palettes seront retournées. Pour former la largeur, 2 palettes entières doivent être positionnées bord à bord. Puis, en vue d’assembler les deux palettes, on va marquer avec une chignole la position des deux plaquettes qui vont assurer l’assemblage.

Et pour finir d’assembler les deux palettes pleines, on va visser les plaquettes à l’aide d’une visseuse. On va ensuite répéter l’opération pour assembler les deux autres palettes coupées.

Pour fixer les deux palettes ensemble, il est possible d’utiliser des pattes d’assemblage. On peut également se servir d’équerres.

On peut utiliser des serre-joints pour maintenir les palettes entre elles pendant l’assemblage.  Pour fixer les planches entre elles, des clous à tête plate suffiront.

À la fin, on a donc fixé deux palettes pleines et deux palettes coupées. Il ne nous reste plus qu’à fixer les 2 parties du sommier l’une à l’autre avec 4 plaquettes de fixation. On peut également  assembler les palettes avec des charnières.

Pour être sûr d’avoir fabriqué un robuste sommier capable de soutenir notre  poids, il faudra prévoir 4 charnières.

  • Étape 5 : Peindre la structure du sommier

Lorsque le sommier est monté, on  peut le peindre. Comme le blanc se marie bien avec tous les styles, ça serait donc la couleur idéale à utiliser.

Avant d’entreprendre cette opération, il est nécessaire d’appliquer préalablement une sous-couche ou un primaire d’accrochage. Cette opération permettra de faire une économie de peinture. En effet, le primaire d’accrochage ou la sous-couche évite l’absorption trop élevée de peinture par le bois.

Si cette étape est oubliée ou délibérément omise, il faut jusqu’à trois ou quatre couches de peinture pour une finition sans traces.

Plusieurs avantages peuvent être obtenus avec l’utilisation des palettes de récupération.

Elles peuvent être modifiées sans trop d’efforts. On peut par exemple réduire les palettes d’un sommier à deux places pour le diminuer à un sommier à une place. On peut disposer ainsi d’un peu plus d’espace. Il est également possible d’utiliser la partie inférieure des palettes pour y ranger des livres et des cahiers.

Fabriquer un sommier avec quelle palette ?

On a déjà dit qu’on peut trouver des palettes dans certains endroits. Il est aussi possible d’acheter des palettes de récupération ou bien neuves auprès des spécialistes.

Attention, il faut être très vigilent dans le choix de la palette qu’on veut utiliser. En effet, selon le traitement qu’elle a subi, elle peut être hautement toxique. C’est le cas d’une palette estampillée « MB ». Elle est traitée au « Bromure de Méthyle » qui est un dangereux poison.

Sachez aussi qu’une palette avec le tampon « HT » est traitée par « Haute Température ». Des fois, une palette porte la mention « DB ». Toutes ces mentions indiquent une utilisation sans danger.

Le tampon «EPAL» ou « European Pallet Association Logo » signifie également une utilisation sans risques.

Des idées pour customiser son lit en palettes

Une fois que la fabrication du lit en palettes de récupération est terminée, on peut le personnaliser selon ses propres goûts.

On peut le peindre avec de la peinture à bois ou à la bombe. On peut aussi laisser la surface telle qu’elle. Ainsi, on obtient un look brut et usé, très prisé par le style industriel.

On peut aussi l’agrémenter d’une tête de lit en planches de récupération. Pour ce faire, on peut utiliser les restes des palettes coupées lors de la fabrication du lit. Pour récupérer les planches, il suffit de retirer les clous d’une palette. Pour un meilleur effet, il ne faut pas oublier de les poncer. On peut les disposer, serrées les unes aux autres, à des hauteurs aléatoires.

Concernant l’éclairage, un ruban « LED » fixé tout autour du lit aura un très bel effet, tout comme une guirlande lumineuse qu’on laisse courir à l’intérieur des palettes.

Au cas où  la hauteur n’est pas satisfaisante, on peut toujours ajouter des pieds en bois ou métalliques à notre sommier.

Ajouter des roulettes sur ce lit massif permettra aussi de le déplacer à sa guise. Elles donneront encore une touche industrielle de plus.

Pour ceux qui préfèrent les lits à plus grande hauteur, ils peuvent prendre encore quatre palettes et les superposer pour obtenir une deuxième couche.

Obtenir un lit suspendu est possible si la maison comporte des poutres apparentes.

Actuellement, les meubles, à la fois pratiques et artistiques, comme des chaises, des fauteuils, des canapés, des tables, sans oublier les étagères et les lits réalisés avec des palettes de récupération, connaissent un vif succès surtout avec le Do It Yourself de plus en plus présent.

Cela peut être expliqué par le fait que du point de vue écologique, les meubles en palette de récupération sont très appréciés. L’utilisation des matériaux de récupération, dont les palettes, constitue un acte écologique responsable.

Du côté argent, on peut dire que ce matériau figure parmi les moins onéreux qu’on peut trouver.

C’est un matériau de très bonne qualité qui est à la fois solide et durable, et on peut encore le réutiliser pour d’autres projets. De plus, il est facile à travailler.

Du point de vue esthétique, un meuble en palettes se prête à tous les styles, que ce soit industriel, rustique ou vintage. Tous les spécialistes de décoration intérieur sont unanimes pour dire que pour les palettes, le style prédisposé est le style rustique.

Mais avec un excellent choix de couleur de peinture, elles peuvent aussi bien se fondre dans un cadre de style moderne. Comme l’objectif est d’intégrer le lit en palettes de récupération à l’ambiance de sa maison, on peut, selon le style souhaité, ne pas le colorer et garder le bois brut.

Un sommier en palettes de récupération ne convient uniquement pas pour les parents. Il est possible de réaliser un lit à une place pour la chambre d’enfant.

Face aux problèmes environnementaux du monde actuel, les hommes font de leur mieux pour trouver des solutions efficaces. Parmi les solutions trouvées et adoptées, la récupération et la valorisation des déchets, dont les palettes de manutention, se trouvent en très bonne position.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s