Comment fabriquer un terrain de pétanque ?

Le terme « pétanque » vient des mots « pèd »  qui veut dire « pieds » et « tanca » « pieu ».  Donc, « lou jo à pèd tanca » c’est le jeu à pieds-plantés ou jeu avec les pieds ancrés au sol, par opposition au jeu provençal où le joueur est autorisé à prendre de l’élan.

Ce jeu aurait été créé, en 1907 en France à Marseille par Jules appelé  » Le noir « .

La pétanque est dérivée du jeu provençal, avec les quelques variantes suivantes:

  • C’est sur un terrain plus court ;
  • Le joueur lance sa boule sans prendre d’élan ;
  • Le joueur a les pieds joints et lance sa boule à partir d’un cercle tracé au sol.

En 1945, le 31 juillet plus exactement, la Fédération française de pétanque et de jeu provençal (FFPJP) a vu le jour.

La Fédération internationale de cette même discipline fut fondée le 8 mars 1958 à Marseille.

La pétanque, considérée comme un jeu traditionnel est devenu un sport par la suite. Il a même été décrété « sport de haut niveau » en 2005 par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Par le nombre de licenciés recensés, la pétanque est le dixième sport en France. Il compte actuellement 311 971 adeptes.

L’équipement nécessaire pour pratiquer la pétanque

Le jeu de pétanque est aussi communément appelé jeu de boules. Bien évidemment, les boules constituent le principal équipement nécessaire pour ce jeu.

  • Les boules doivent être en métal, en acier dans la plupart des cas. Les boules conventionnelles pèsent entre 650 et 800 grammes, ont un diamètre compris entre 70,5 et 80 millimètres et un poids. Il existe des versions adaptées aux jeunes enfants. Dans ce cas précis, les boules sont alors en plastique ou en bois.
  • Une boule en bois, aussi appelée familièrement le « bouchon », de l’occitan « bochon », désigne une petite boule. Des fois on l’appelle aussi le « cochonnet », ou le « petit ». Il a un diamètre de 30 millimètres.

Selon le niveau des joueurs, on distingue deux types de boules :

  • Les boules pour jouer en loisir

Elles sont spécialement conçues pour les joueurs occasionnels. Afin de les adapter  aux mains et aux forces de tous âges et sexes, le poids et le diamètre sont les mêmes. Le poids est fixé entre 600 et 800 grammes. La fabrication de ce type de boule est régie par la norme NF S 52-200.

Sachez que les boules de loisir sont interdites en compétition.

  • Les boules pour jouer compétition

Pour être permises en compétition, les boules doivent être agréées par la FIPJP. Elles doivent aussi répondre aux caractéristiques suivantes:

  • Elles doivent être en métal et creuses à l’intérieur;
  • Le diamètre d’une boule de compétition doit être compris entre 7,05 et 8 centimètres pour les adultes et entre 6,5 et 8 centimètres pour les jeunes de moins de 11 ans.
  • Une boule de compétition doit peser entre 650 et 800 grammes pour les adultes et entre 600 et 800 grammes pour les jeunes de moins de 11 ans.
  • Chaque boule doit présenter, gravée lisiblement sur sa surface, la marque du fabricant ainsi que son poids. Le joueur peut aussi personnaliser les siennes en y gravant ses initiales, son surnom et même son nom et/ou prénom.

Le terrain

Le jeu de boules, la pétanque, ne requiert pas de terrain spécifique. Il peut se pratiquer sur différentes surfaces et dans différentes conditions. Mais pour les compétitions, les parties se déroulent sur un terrain tracé appelé cadre. Officiellement, les dimensions maximum d’un cadre sont de 15 mètres de longueur sur 4 mètres de largeur. Au minimum, il sera de 12 mètres sur 3.

Comment construire un terrain de pétanque ?

Tout amateur de pétanque rêve de posséder son propre terrain de jeu directement chez lui. Au final, ce rêve pourrait devenir réalité car la fabrication du terrain ne demande pas de gros aménagements ni de dépenses faramineuses.

Pour un bricoleur même novice, la construction de son propre terrain de pétanque n’est pas un chantier si difficile.

Voici les étapes à suivre pour ce faire:

  • Étape préliminaire : L’aménagement du terrain

Avant d’entamer les différentes étapes de la construction, la première chose à faire est d’identifier le terrain et de voir l’espace disponible. Une aire de 15 mètres de long sur 4 mètres de large suffit pour la construction. Mais si votre surface est plus petite, en fonction des possibilités, il est possible d’adapter les dimensions.

Une fois la question des dimensions résolue, il faut se pencher sur le niveau du terrain. S’il est en pente, il est nécessaire de procéder à son nivellement.

  • Étape 1 : La préparation du terrain

Pour commencer les travaux, il faut procéder à la délimitation du terrain. Il est nécessaire de le faire avec un cordeau traceur et un mètre ruban.

Le terrain doit être ensuite décaissé sur une profondeur d’environ 25 à 30 centimètres. Comme la surface obtenue doit être plane, l’opération doit être réalisée avec une pelle.

Pour finir cette première étape, il faut enlever les parasites, tels que les grosses racines et autres obstacles, et aplatir le fond avec le dos d’un râteau pour que le terrain soit égalisé.

  • Étape 2 : La délimitation du terrain

Sur le terrain bien égalisé, répandez du gros gravier sur une couche de 5 cm d’épaisseur ;

Le terrain est ensuite nivelé. Cette étape est importante car la mise à niveau permet d’obtenir une surface plane et un terrain bien droit.

Par-dessus la couche de gravier, placez une toile géotextile. Celle-ci est très étanche qu’elle va empêcher le développement des racines parasites. Elle protège également le terrain de l’eau et des risques d’inondation. Une fois la toile en place, compactez votre terrain.

Sur tout le pourtour du terrain, placez des poutres. Elles doivent s’emboîter symétriquement et parfaitement avec la forme rectangle du terrain. Et sur la longueur et dans les angles, elles doivent être fixées entre elles.

Un petit conseil : pour plus de solidité et de stabilité, renforcez les angles.

  • Étape 3 : La mise à niveau du terrain

Il faut étaler une seconde couche de 10 à 15 centimètres d’épaisseur de graviers fin sur le terrain. Selon vos besoins et vos possibilités, vous pouvez rajouter 2 ou 3 couches supplémentaires.

Avec une règle à niveau, procédez de nouveau à l’opération de nivelage. Damez ensuite le terrain jusqu’à obtenir un compactage parfait.

Mettez en place des bastaings sur le pourtour du terrain. Pour plus de solidité, utilisez des bastaings traités autoclave ou,  pour une solution moins onéreuse, des traverses de chemin de fer peuvent aussi faire l’affaire. Placez-les en symétrie car ils seront les premiers à subir l’impact des boules.

  • Étape 4 : Donnez au terrain un temps de repos

Avant l’utilisation de façon définitive du terrain, étalez sur sa surface 5 cm d’épaisseur de sable ou de graviers stabilisés.

Tout en continuant de damer, humidifiez le terrain. Pour obtenir un nivellement optimal, utilisez une plaque vibrante.

Laissez ensuite reposer votre beau terrain tout neuf pendant au minimum 4 jours.

Passé ces quatre jours de repos, renouvelez l’opération avec les mêmes doses, sans oublier d’humidifier l’aire du jeu. Laissez-la se reposer une dernière fois pendant 2 jours au minimum.

Et voilà ! Il ne vous reste plus qu’à enfiler vos tongs, mettre vos lunettes et votre chapeau. La première mène peut commencer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s