Jardinage : à quoi sert le purin d’ortie ?

Très utilisé par les jardiniers, et notamment pour la création et l’entretien de leur jardin bio, le purin d’ortie est très plébiscité actuellement. Mais attention, quand bien même ce serait un produit 100 % naturel et très efficace pour optimiser la repousse de vos plantes, il n’est pas recommandé d’en abuser.

Dans les faits, on peut trouver plusieurs utilisations à ce produit, en fonction notamment des ingrédients que l’on utilise dans sa préparation. Pour être sur de l’utiliser comme il se doit, un peu plus de précisions en ce sens ne semble pas être une si mauvaise idée. Le point.

Solution à 10 ou à 5 % ?

Pour préparer un purin d’ortie vous devez prendre un bac, de préférence en terre ou en bois et le remplir d’eau de pluie, et y mettre bien évidemment des plantes fraîches. Couvrez le tout, en prenant tout de même soin de laisser une petite aération.

Prenez ensuite le temps de le remuer quotidiennement. Une mousse devrait apparaitre alors sur le la surface de l’eau. Il faudra en général attendre 1 à 2 semaines pour que cette dernière disparaisse et que le purin soit utilisable. Mais avant de le verser sur vos plantes, vous devez le filtrer et le diluer. Cette dilution peut être à 10 ou à 5 % en fonction de vos besoins.

La première solution est idéale en guise d’engrais. Il suffit alors de la pulvériser à la base de vos plantes pour que ces dernières absorbent les sels minéraux du purin et ses apports en azote. En outre de garantir le bon développement de vos plantes, ce purin d’ortie vous permet de prévenir les différentes maladies.

La solution à 5 % quant à elle, est plus utilisée comme insecticide. Le principe est le même, à savoir, vous devez la pulvériser sur les plantes, mais cette fois, sur toute la surface, et notamment sur les feuilles. Le but est de prévenir l’apparition des différents insectes, sans pour autant risquer le bon développement de ces dernières.

Le purin sans dilution : pourquoi faire ?

Il existe aussi un autre type de purin d’ortie qui s’utilise sans dilution. Dans ce cas, il suffira de filtrer la préparation et de le placer à la base de vos plantes. C’est une technique notamment utilisée par les jardiniers pour activer le compost qu’il a placé dans le sol. Dit plus simplement, le purin d’ortie est un engrais naturel.

Attention toutefois, cette astuce ne fonctionne pas sur toutes les plantes. Dans certains cas, le purin d’ortie peut être nocif. Il importe donc de le tester sur une seule culture et de constater les conséquences par vous-même avant de l’utiliser à grande échelle. Cela vous évitera de perdre toute une récole à cause des brûlures sur les feuilles entre autres.

Le purin d’ortie pour l’entretien de votre jardin

Il n’y a pas que dans la création et l’entretien d’un jardin potager que le purin d’ortie peut être efficace. En effet, même pour l’aménagement d’un espace zen à la maison, ce peut être un allié de taille.

Le purin d’ortie en guise d’engrais peut vous aider à développer votre végétation. Vous avez le projet de créer un mur végétal ? Grand bien vous fasse ! Pour vos arbustes caducs et persistants, pensez à mettre du purin d’ortie dans le sol. Cela accélérera le développement.

Vous avez des plantes qui ont plus de mal que d’autres à s’agrandir et à fleurir ? Ce peut être à cause d’un manque d’azote. Pour vous en assurer, il suffit d’étudier les feuilles de ces dernières. S’ils sont jaunes, il y a de fortes chances que ce soit le cas. Afin de pallier à ce genre de problème, le purin d’ortie peut être une bonne alternative.

Et même si vos plantes se développement sainement et que vous avez une fleuraison en temps et en heure, mettre du purin d’ortie dans le sol est conseillé. Cela aidera à prévenir certaines maladies des plantes. En effet, de par ses différentes capacités, l’ortie optimise les défenses naturelles de vos plantes.

Si vous comptez utiliser le purin d’ortie comme engrais, vous devez avoir 1Kg d’orties pour 10 l d’eau. Les techniques de préparation vous ont été données plus haut. Et en ce qui concerne la recherche des orties, sachez que vous pouvez les acheter en ligne comme le purin d’orties également qui vous coûtera environ 25€ pour un bidon de 5 litres.

Le purin d’orties comme répulsif

À pulvériser sur les feuilles, voire sur le sol, le purin d’ortie est aussi un répulsif efficace et naturel. Il vous aide notamment à prévenir et à traiter les pucerons, mais aussi les acariens et autres invasions d’insectes. Il suffit pour cela de le verser sur les feuilles et sur les fleurs de vos plantes.

De préférence, on conseille aux jardiniers amateurs de prioriser les produits filtrés. Ils sont plus sûrs et plus simples à utiliser. Pour un purin d’ortie, à utiliser comme répulsif, les normes à respecter sont de 1kg d’orties pour 20 L d’eau.

Mais attention, on ne peut pas affirmer pour autant que le purin d’orties filtré est le seul répulsif à base d’ortie que l’on connaisse. Si vous avez par exemple des problèmes de pucerons dans votre jardin, une macération d’orties serait peut-être plus efficace. La préparation est presque la même que le purin, à un détail près : la période de macération est moins longue. Il ne faut compter que 2 à 3 jours pour ce faire.

Pour les soucis de charançons gallicoles, les experts vous proposent plutôt une « infusion d’ortie ». Il s’agit ici de créer une préparation à base de 200 g d’orties environ pour une macération d’une journée. Après quoi, il suffit de la pulvériser sur les plants après filtrage.

Il ne faut cependant pas avoir la main lourde sur le purin d’orties

Attention cependant, bien que le purin d’orties soit un produit naturel, vous devez savoir faire la part des choses lors de son utilisation. Et pour cause, à forte dose, il peut avoir les effets inverses que ce que vous recherchez. En effet, riche en azote, cet engrais peut attirer les pucerons.

Ce qui peut rapidement devenir problématique, notamment si vous avez des plantations de légumes. C’est d’ailleurs recommandé de ne pas utiliser cet engrais pour ce genre de plantes. Les pois, les haricots et bien d’autres n’ont pas besoin de plus d’apport en azote.

Par ailleurs, si vous comptez utiliser le purin d’orties pour vos autres plantes de jardin, il est plus propice de le faire en dehors des périodes de fleuraison. Cela pourrait impacter sur vos récoltes et sur l’esthétisme de votre jardin. Les plantes continueront effectivement de se développer et ne produiront pas de fleur. Et bien évidemment, plus la croissance est importante, plus vous risquez l’invasion des insectes et des pucerons.

Si vous avez manqué la première période de traitement à base de purin d’orties, à savoir dès la plantation, voire à la rigueur après le taillage des plantes, il est préférable d’attendre après la saison de fleuraison pour un nouveau traitement. Une utilisation tardive de cet engrais pourrait entrainer un surcroissance de la plante et empêcher la fleuraison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s