Comment insonoriser une porte ?

Dans les grandes agglomérations, il y a tout le temps du bruit. Et parfois le silence est un privilège dont on ne peut plus profiter. A force de vivre avec du bruit qui ne s’arrête plus, on ne demande que cela cesse ou que l’on puisse, du moins, en entendre moins.

Pour des raisons personnelles aussi, on a tout simplement envie de silence ou encore éviter que nos voisins écoutent à travers nos portes. Il se peut aussi que ce besoin s’inscrit dans un cadre purement professionnel : quand nous voulons que la porte qui limite notre salle d’attente et salle de consultation soit complètement insonorisée. Dans tous les cas, le besoin est commun : insonoriser  la porte. Mais comment procéder ? C’est ce que nous allons vous présenter.

Les bruits acoustiques

L’insonorisation est un ensemble d’actions effectuées pour limiter l’introduction de bruits à travers un orifice quelconque. Or quand on fait référence à ce terme, il faut obligatoirement parler des bruits acoustiques. Les bruits acoustiques sont des éléments sonores qui produisent des sons, résonances, etc.

Ces bruits peuvent être de natures différentes mais les sources sont généralement de deux catégories : naturelles et artificielles. Dans les deux cas, les bruits peuvent s’introduire partout car ils sont facilement emportés par l’air et se propage sous forme d’ondes sonores et de vibrations.

C’est pour cette raison que tous les orifices, aussi petits soient-ils, sont en mesure de faire passer du bruit. Il en va de même pour les matériaux et les liquides. Les bruits peuvent les traverser et les ondes de chocs ainsi que les vibrations varient en fonction de la densité du matériau ou du liquide en question.

Prenez également en compte la composition d’une porte car elle joue un rôle essentiel dans le blocage des bruits. On retrouve le bâti qui est conçu pour recevoir les parties mobiles, le vantail qui est la partie mobile, le seuil qui représente le cadre dormant et le soubassement qui est la partie basse des ouvrants. Ces points vous permettront de connaitre comment mieux insonoriser une porte.

Les informations non négligeables

En prenant compte de ce petit cours théorique, vous avez déjà une idée en tête du fonctionnement de l’insonorisation. Le but étant tout simplement de limiter les bruits ou au maximum faire en sorte à ce que l’on ne les entend plus. Si les bruits sont en mesure de traverser les matériaux, prenez donc en compte les orifices.

Or, quand nous installons des portes, on peut remarquer la présence de beaucoup d’orifices : au bas de la porte, sur les côtés, en haut, trou de la serrure, etc. Alors forcément, dès qu’il y a un trou ou un petit espace disponible, les bruits peuvent s’infiltrer aisément. Ce qui fait que souvent les portent constituent de vraies passoires surtout pour nos intérieurs.

Les points à vérifier pour une isolation optimale

Les cas d’insonorisation concernent souvent les portes externes car elles ne sont pas toujours en mesure de bloquer les bruits. Ces dernières ne sont pas d’ailleurs assez étanches pour empêcher les bruits phoniques. Donc la première chose à faire est de vérifier l’étanchéité de la porte.

Bien qu’il faille aussi passer par la vérification des matériaux utilisés, d’autres points ne sont pas à négliger avant de passer à une insonorisation optimale. C’est pour cette raison qu’il faut revoir les performances des jointures et du l’encadrement, notez tous les passages de l’air qui permettent au bruit de s’infiltrer y compris la serrure, passez par l’étanchéité de la porte avant de procéder à un doublage, prendre en compte que les portes vitrées, ajourées et semi-vitrées sont totalement à remplacer car elles ne limitent pas l’infiltration de l’air même après quelques modifications.

Quels matériaux pour une insonorisation optimale ?

L’optimisation de l’insonorisation varie en fonction du matériau choisi. Cela implique donc que la qualité de cette dernière n’est pas la même en allant d’un matériau à un autre. En général, on utilise souvent trois types de matériaux dans les constructions et donc pour les portes également : le bois, le PVC, l’alu et l’acier.

Depuis longtemps, le bois a fait ses preuves auprès de nombreuses constructions. Si vous optez pour ce dernier, sachez que sa performance d’insonorisation n’est pas assez satisfaisante même pour le cas des bois lourds. Par contre, du point de vue thermique il est très adéquat.

Vous pouvez toujours optez pour ce matériau si les bruits que vous avez envie de bloquer sont assez moindre. Ce qui n’est pas le cas si vous vous situez dans un quartier fréquenté et bruyant dans une importante métropole. Le PVC possède de bonnes performances acoustiques et demeure très utilisé pour une bonne insonorisation. Enfin, avec une efficacité prouvée, l’aluminium et l’acier sont également de bons isolants. D’ailleurs, ces trois derniers matériaux peuvent revenir moins onéreux que le bois selon certains cas.

Les infaillibles systèmes D

On les appelle aussi systèmes de débrouillardise. Sachez qu’une porte insonorisée est une porte assez épaisse pour bloquer les bruits et qui est assez étanche à l’air. Depuis des années, les systèmes de débrouillardise ont toujours fait leur preuve. Si vous disposez d’une porte assez épaisse comme ça, vous pouvez la renforcez avec des matériaux qui ne laissent pas à l’air de s’infiltrer aisément.

Ensuite il faut boucher tous les trous et espaces susceptibles de laisser à l’air de s’infiltrer. Vous pouvez également tout simplement capitonner votre porte pour avoir une bonne performance d’isolation phonique.

Remplacer la porte standard par une insonorisée

Dans la plupart des cas, les portes que l’on retrouve chez soi sont des portes standards. Elles sont généralement vides. C’est-à-dire qu’elles permettent à l’air de s’infiltrer facilement donc de laisser le son se propager. C’est pour cette raison qu’il faut passer par des portes dites pleines.

Dans les quincailleries et revendeurs agréés, on retrouve souvent des portes acoustiques, parfaitement fabriquées pour bloquer les bruits. Vous pouvez tout aussi bien monter votre porte insonorisée pour remplacer votre porte standard. Il faut entamer les travaux avec le remplacement du panneau de porte intérieur.

Passez ensuite entre le butoir et le joint quand la porte sera fermée. Utilisez des rubans de mousse que l’on peut insérer entre le butoir et le battant de la porte et tout le long du butoir de contour.

Déposez après un seuil au plancher pour permettre une isolation au bas de la porte. Ceci permet aussi de fermer le joint sous celle-ci. Généralement quand on pose le seuil, ceci constitue un obstacle au sol. C’est pour cela qu’il est conseillé d’installer un seuil tombant et de masquer ce dernier.

Utiliser les techniques d’isolation phonique

On peut aussi, pour isoler la porte, passer par des techniques d’isolation phonique. Il existe trois techniques et libre à vous de choisir la mieux adaptée : la technique de masse qui consiste à alourdir la porte avec un panneau de médium ou de plâtre, la technique de la masse-ressort-masse en combinant deux parois souples séparés par une zone d’air et recouverts de laine minérale et enfin la fameuse technique d’étanchéité consistant à couvrir toutes les zones où l’air peut passer facilement. Cette dernière technique s’attelant également sur la qualité de la porte même et de sa composition pour une modification complète optimale si besoin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s