Comment réaliser une belle allée en gravier ?

Le gravier comme allée : c’est non seulement pratique et simple, mais c’est également modique et esthétique. Ce genre d’allée s’invite dans tous les résidences. Il a l’avantage en effet de s’adapter à n’importe quel style architectural. Et au moins, en optant pour ce dernier, non seulement vous serez à même de structurer votre espace, mais vous n’aurez pas besoin de l’aide d’un artisan professionnel pour ce faire. Il suffit de connaitre les bases que voici.

Première étape : choisir le bon gravier

Eh oui ! Choisir une allée en gravier n’est pas facile. Si vous comptez sur cette alternative pour éviter de faire un choix de quelques ordres que ce soit, vous vous êtes lourdement trompé. En effet, de nos jours, sur le marché, vous aurez encore le choix entre deux types de gravier. Tout dépend de la finalité de votre aménagement.

Pour une allée piétonne, il faut des graviers beaucoup moins robustes et adaptés à une utilisation fréquente. Mais la création de cette dernière reste plus simple que celle d’une allée gravillonnée carrossable qui nécessite notamment l’intervention d’une machine de gros œuvres pour compacter le sol. Le second type d’allée est réservé à celle qui servira aussi de point de passage pour les quatre roues, et notamment les véhicules de plusieurs tonnes.

Une autre grande différence entre les deux types d’allée : le prix. Une allée piétonne est bien évidemment moins chère. Pour une allée durable dans le temps, et bien drainer, s’adaptant à n’importe quelles situations et conditions climatiques, l’allée gravillonnée carrossable, soit la seconde alternative, est définitivement meilleure.

En tous les cas, pour une allée en gravier, on vous conseille de pencher pour les graviers de petites tailles. Ils sont plus esthétiques. En ce qui concerne la couleur, tout est une question de gout personnelle. Néanmoins, force est de constater que les graviers de couleur blanche sont beaucoup plus plébiscités, et ce, encore aujourd’hui.

Quelle forme pour votre allée ?

Exit les allées trop classiques et trop simples : uniquement en ligne droite. La tendance penche actuellement pour les allées un peu plus originales et personnalisables : avec des courbes et des dessins. Mais, rien n’est obligatoire. D’ailleurs, même pour la forme des courbes en question, tout est laissé à votre appréciation personnelle.

Dans tous les cas, les allées avec des courbes sont largement plébiscitées, et ce, depuis plusieurs années. Et ce n’est pas uniquement grâce à leur design. En effet, même si vous avez une petite cour, ce genre d’allée est recommandé. Cela vous permet de profiter d’une certaine illusion d’optique qui fera notamment paraitre votre espace extérieur plus grand.

Outre de travailler sur le plan, avant de procéder au versement des graviers, il vous faudra délimiter les courbes de votre allée. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les cordons. Fixer des clous au sol pour les maintenir en place. Et pour être encore plus précis dans les points d’ancrage, munissez-vous d’un mètre à ruban.

Si vous avez finalement opté pour une allée rectiligne, sachez que vous devez être plus minutieux dans la mise en place des limites de votre allée. Il en va de l’esthétisme de votre cours. Quitte à se faire, autant que ce soit en véritable ligne droite. Une complication qui tend d’ailleurs à en rebuter plus d’un et à favoriser la réputation des allées en courbe.

À titre d’information, en matière d’aménagement, d’extérieur ou d’intérieur, on prône actuellement la fluidité. C’est-à-dire que pour une allée en gravier, vous ne devez pas occuper plus de 25 % de votre espace. Le cas échéant, vous aurez un aménagement trop encombré et peu moderne. En fonction de la taille de votre cours donc, vous pourriez créer une allée pour une seule personne ou pour deux, voire plusieurs.

Les étapes à suivre pour la réalisation des travaux en eux-mêmes

Attention, il ne suffit pas simplement de verser les graviers dans les limites que vous vous êtes fixées. Pour la robustesse et l’esthétisme de votre allée, il y a quelques étapes à suivre.

Pour commencer, vous devez décaisser le sol. Rassurez-vous, ce n’est qu’une manière technique, voire un peu poétique, pour dire « travaux d’aplanissement ». En effet, pour que le rendu soit à la hauteur des photos que vous voyez dans les magazines de décoration en tout genre, vous devez retirer environ 10 cm du sol à l’aide d’une pelle.

Cela vous aidera non seulement à avoir une surface plane, mais aussi à nettoyer la base de votre allée : plus de racines, ni de mauvaises herbes, etc. Ce qui peut d’ailleurs impacter sur le rendu de votre allée.

Une fois la surface de base plane, vous devez procéder à la mise en place d’une sous-couche. Cela assurera la stabilité de la structure. Sans compter que la sous-couche est la garantie d’un bon drainage. La sous-couche ne vous coutera que quelques dizaines d’euros le m3 auprès des carrières.

Il vous faut environ 9 cm de sous-couche pour une allée piétonne et 25 cm pour une allée carrossable. Pensez à bien tasser le tout, idéalement avec un rouleau compacteur. Une fois drainée comme il se doit, la sous-couche deviendra respectivement : 7 cm et 20 cm.

Après la sous-couche vient le feutre géotextile. Ce sera la garantie que les mauvaises herbes ne reviendront pas annihiler tout le travail que vous avez fait dans le nettoyage de votre sol de base. Le feutre aidera aussi à prévenir la déformation des allées.

Ce n’est qu’après toutes ces étapes que vous pouvez vous permettre de verser les graviers. En général, on préconise une hauteur de gravier d’environ 3 à 4 cm, soit 1m3 pour un espace de 25m2.

Il faudra donc calculer les dépenses en fonction de la taille de votre cours. Pensez à bien étaler vos graviers à l’aide d’un râteau. Et question esthétique oblige, vous devez en reverser une partie tous les 3 ans environ.

Et en ce qui concerne les bordures ?

Une fois posés, les graviers, vu le décaissement de 10 à 25 cm au préalable, n’ont pas besoin de bordures spécifiques. Néanmoins, cela peut être conseillé pour finir à bon escient la décoration de voter jardin. D’ailleurs, en la matière, vous avez l’embarras du choix sur le marché actuellement.

Par exemple, vous pouvez faire d’une pierre deux coups. C’est-à-dire que les plantes, à placer sur le sol ou en pot, peuvent parfaitement faire l’affaire. Cela apportera de la couleur à l’aménagement et vous soulignerez les traits de votre allée de gravier.

Mais vous pouvez aussi opter pour des accessoires un peu plus discrets. Sur les plateformes dédiées, vous avez entre autres des lames de bois ou des planches en PVC flexibles. Ces accessoires s’adaptent aussi bien à une allée courbée ou rectiligne.

Il vous suffit de les fixer au sol suivant la forme de votre allée de jardins. Et en deux temps trois mouvements, vous aurez une finition moderne, pour quelques dizaines d’euros seulement. En outre, cela vous aidera davantage à éviter les déformations de votre allée au fil du temps.

Et enfin, il y a aussi des bordures en pavés. S’adaptant à toutes les situations, s’accordant parfaitement à l’allée en gravier, mais aussi facile à mettre en place : c’est LA valeur sûre en matière d’aménagement d’allée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s