Quand planter les pommes de terre nouvelles ?

En fonction de l’espace disponible et de vos envies, vous pouvez planter plusieurs types de plantes potagères dans votre jardin. Oignon, tomate, et bien d’autres sont par exemple des incontournables en cuisine et donc de bonnes alternatives pour peaufiner votre espace potager.

Mais une option que vous ne devez pas non plus minimiser est les pommes de terre. Très appréciées par les petits comme par les grands, les pommes de terre sont devenues des bases essentielles dans plusieurs recettes.

Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, leur culture et leur entretien ne sont pas compliqués. C’est d’ailleurs à la portée de tout le monde.

Des pommes de terre, oui, mais pas n’importe lesquelles

Sachez-le une bonne fois pour toutes, on peut trouver plusieurs types de pomme de terre. Celle la plus plébiscitée, notamment par les jardiniers, sont les pommes de terres nouvelles. Elles sont appréciées par leur goût et leur facilité à s’adapter à n’importe quelle recette, mais aussi pour leur cycle de récolte très fréquente. En effet, en optant pour une pomme de terre nouvelle, vous pouvez avoir des récoltes tous les 75 jours en moyenne.

Mais attention, pour profiter d’une telle rapidité de développement, il faut respecter certaines conditions de mise en terre. Une question revient très souvent sur le devant de la scène : quand planter des pommes de terre nouvelles ? Et c’est justement l’objet de notre discussion.

La première mise en terre en fin d’hiver

Pour vous qui vous lancez à peine dans la culture de la pomme de terre nouvelle, sachez que le bon moment pour commencer se trouve vers la fin de l’hiver, voire à la rigueur, le début du printemps. Après 75 jours environ, vous allez les déterrer, ce qui peut être considéré pour certains comme une récolte précoce. Mais à ce stade, la pomme de terre sera d’ores et déjà consommable. Il suffit de les rincer avant cuisson.

Attention toutefois, la récolte au bout de 2 mois et demi n’est pas obligatoire. Vous pouvez toujours laisser murir les pommes de terre dans le sol si l’envie vous en prend. Tout est une question de goût. Mais dans ce cas, on ne parlera plus de pomme de terre nouvelle.

Le goût et la rapidité ne sont pas les seules raisons qui poussent certains cultivateurs à faire une récolte précoce des pommes de terre. En effet, en raccourcissant le cycle de production, on minimise la prolifération des insectes. Ce qui facilite donc l’entretien de son potager.

Dans tous les cas, on préconise une mise en terre à cette période de l’année pour s’assurer du bon développement des pommes de terre. Vers la fin de l’hiver en effet, les mildious sont moindres. Et la température est plus propice à la plantation des pommes de terre.

Sans compter qu’au printemps, les précipitations et les pluies sont plus fréquentes qu’en été. De quoi vous simplifier l’entretien de votre jardin potager. Ce n’est plus la peine de perdre beaucoup de temps à arroser.

Pour être plus précis, dans le sud de la France, il est préférable de ne planter les plants de pommes de terre nouvelles qu’en Février ou Mars. C’est aussi recommandé pour le reste du pays. Par contre, si vous vivez du côté de l’Atlantique en revanche, attendez la fin Mars pour ce faire.

Les conditions climatiques diffèrent en effet d’une région à un autre. Et comme les pommes de terre nouvelles sont très exigeantes notamment en ce qui concerne l’humidité et la température au sol, les moments de mise en terre peuvent être différents.

Les préparatifs à faire

Malgré que l’on préconise une mise en terre au début de printemps, il est tout de même de mise de faire quelques préparatifs avant la plantation de vos pommes de terre nouvelle. Par exemple, vous devez prendre 30 jours avant la date prévue pour faire germer les tubercules.

Pour cette étape, vous devez placer vos plants dans une cage plate en prenant soin de bien les espacer. Il est recommandé de les entreposer dans un endroit sec, aéré, éclairé et d’une température moyenne de 10 à 15 °C. Cela vous assurera une germination optimale, soit une augmentation de 2 à 3 cm du plant. Une autre solution serait aussi d’acheter des tubercules qui ont déjà germé auprès des fleuristes.

Par ailleurs, quelques mois avant le début de votre projet de jardin potager avec vos pommes de terre nouvelles, vous devez créer une serre. La raison ? Cela vous garantit un bon développement de vos plants de pommes de terre. En effet, dans bien des régions de France, le début Mars est encore un moment propice pour quelques périodes de gel et de grand froid. Ce qui n’est pas propice pour les pommes de terre nouvelles. Il est donc de mise de commencer votre plantation dans une serre où vous pouvez gérer vous-même les températures.

Aussi bien dans une serre où sur l’emplacement déjà prévu pour votre jardin potager, il faudra préparer le sol comme il se doit. Prenez donc du temps pour créer votre propre compost. Par ailleurs, vous devez créer les sillons qui vont venir accueillir vos plants. Tant qu’à faire, pensez aussi à bien drainer le sol avant la mise en terre. Cette espèce n’apprécie pas l’humidité. Pour ces démarches, il faudra compter quelques jours avant le début du printemps.

Pour la réussite de votre projet, vous devez savoir que les pommes de terre nouvelles ne vivent pas en bons termes avec les mauvaises herbes Ces derniers peuvent empêcher le bon développement de vos plants. Raison pour laquelle, les experts conseillent généralement aux jardiniers de faire une culture sur binage.

Le principe est simple. Contrairement à ma culture classique qui vous impose d’attendre près d’un mois après le levé des jeunes pousses avant de buter la terre, vous devez le faire immédiatement. Si on annonce un gel, attendez que ce dernier soit passé pour traiter la terre. Le cas échéant, vous ne pourrez faire la récolte dans les 75 jours annoncés.

Une culture sous paille prend plus de temps

Si pour la culture de la pomme de terre classique, la paille peut être une bonne idée, ce n’est pas le cas pour ceux qui ont envie d’une pomme de terre nouvelle. En effet, il faut attendre 1 à 2 mois après la plantation pour que les premiers germes n’apparaissent. Pour un début de culture en mois de Mars, vous ne pouvez profiter de vos pommes de terre que vers le début de l’été.

Néanmoins, force est de constater que la culture de pomme de terre sous paille a de plus en plus le vent en poupe en France depuis un certain temps. Et pour cause, la paille est non seulement un bon engrais, mais elle permet aussi de protéger les plants contre le gel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s