Comment rendre un escalier silencieux ?

Pour un escalier en bois, bien souvent au fil du temps, quelques grincements peuvent apparaitre. C’est non seulement très gênant, d’autant que les escaliers en question donnent sur le séjour ou dans une pièce du RDC, mais c’est aussi peu pratique.

On ne peut rentrer tard sans réveiller toute la maison. Et on ne peut pas descendre sans faire de bruit. Sans compter que c’est peu rassurant que d’utiliser tous les jours le même escalier qui grince. Il s’agit donc d’un problème que l’on doit prendre à la racine, et ce, rapidement.

Heureusement, vous n’avez pas spécialement besoin de l’aide d’un artisan professionnel pour rendre un escalier silencieux. Les amateurs de bricolage peuvent parfaitement se débrouiller. Et quand bien même ce ne serait pas votre cas, les solutions ne sont pas compliquées pour mettre fin aux grincements de vos marches. En voici quelques-uns.

Commençons par trouver l’origine du problème

Avant tout, vous devez trouver l’origine exact des grincements. Bien sûr, vous savez que votre escalier grince. Mais ce n’est pas en montant et descendant à toute allure que vous aurez une idée précise de l’endroit où ça grince exactement et pourquoi.

Il n’est pas utile d’être un expert pour identifier l’origine du problème. C’est un diagnostic que l’on peut faire rapidement en quelques minutes. Il suffit de prendre votre temps en montant et descendant les escaliers. Vous serez ainsi plus à même de trouver les jeux sur chaque marche.

À titre d’information, ce jeu en question est dû à l’écart qu’il y a entre la marche et la contre marche. C’est bien souvent l’origine des grincements. C’est un problème courant en ce qui concerne les vieux escaliers en bois. Et ce sera un problème pour vous dans quelques années si vous n’avez pas utilisé des bois secs pour la création de vos marches.

En effet, quand les matériaux sècheront, ils prendront leur forme définitive, qui sera plus petite que celle que vous avez lots de leur fixation. Ce qui explique le jeu et les grincements.

En tous les cas, pour pallier aux grincements de votre escalier, vous avez plusieurs alternatives qui, certains en témoignent, ont fait leur preuve.

Le talc : une solution rapide, pratique et efficace

Si vous ne souhaitez pas dépenser outre mesure afin de rendre votre escalier silencieux,  la solution du talc est idéale. Il vous suffit de vous en procurer quelques grammes et de le verser sur le sommet de votre escalier. Prenez ensuite un balai et passez minutieusement du talc d’une marche à une autre. En quelques minutes, vous aurez fini de mettre du talc sur toutes les marches. Ce qui devrait aider à combler simplement les écarts entre les contre marches et les marches.

Attention néanmoins, pour avoir des résultats probants, notamment si vous avez un escalier qui grince beaucoup, vous allez devoir refaire la démarche plusieurs fois par semaine. Au fur et en mesure que vous passer du talc sur les marches, le bruit s’amoindrira.

La réparation manuelle

Vous n’avez pas du temps à perdre à passer le balai sur votre escalier plusieurs fois par semaine ? Grand bien vous fasse ! Il vous reste la réparation manuelle. Cela consiste notamment à mettre du silicone, de l’enduit ou de la mousse polyuréthane entre les écarts.

Si ces derniers sont un peu trop petits pour que vous puissiez travailler, il n’y a pas de soucis à vous faire. Il suffit de creuser l’écart en question à l’aide de vos outils avant d’y verser les préparations.

Généralement, on conseille la silicone. Et pour cause, ce produit a un niveau d’adhérence optimal, mais il est aussi durable dans le temps. Par ailleurs, en terme d’efficacité contre les grincements, il n’y a rien de tel. Sans compter que le silicone est facile à trouver. Pour quelques dizaines d’euros, vous pouvez vous en procurer sur les plateformes dédiées.

Mais en tous les cas, après avoir versé votre préparation, il faudra se lancer dans des travaux de finition diverses et variés. En effet, le silicone, les enduits et autres peuvent mettre en péril l’esthétisme de votre escalier. Vous devez donc investir un minimum dans des peintures et des rouleaux.

Pourquoi pas traiter le bois ?

Au lieu de chercher à réduire l’écart entre la contre marche et la marche, pourquoi ne pas essayer de trouver un moyen pour permettre aux lames de bois de retrouver sa forme d’avant. Eh oui ! C’est possible. Il vous suffit de vous procurer un peu d’huile de lin et de l’appliquer sur chaque marche et contre marche.

L’huile de lin est un produit naturel qui est connu pour sa capacité à gonfler le bois. Il en faut peu pour ce faire et les résultats devraient se faire voir en quelques jours, à condition bien évidemment de respecter les règles de posologie.

Par exemple, on recommande de faire bouillir l’huile avant de l’appliquer à l’aide d’un pinceau. Attention cependant à être minutieux dans vos faits et gestes pour éviter les accidents dramatiques.

Il ne faut pas appliquer l’huile de lin sur toutes les marches. Ce n’est pas nécessaire, d’autant plus que si vous les gonflez toutes, l’écart demeurera. Il suffit donc de passer le pinceau dans les vides de l’escalier. Choisissez un pinceau de taille adéquat pour ce faire.

En séchant, l’huile de lin ne fera pas uniquement que gonfler de manière naturelle vos marches. Il servira également de colle résistante. Ce qui évitera que l’écart ne se creuse à nouveau. Adieux les grincements. Vous pouvez désormais profiter de votre escalier en toute tranquillité.

Une solution plus définitive

Pour rendre votre escalier silencieux, vous pouvez aussi profiter d’une solution plus définitive : les clous.  Mais ici, plus que jamais, il faut faire preuve d’une certaine précision. Le principe est simple : clouer les planches entre elles pour éviter les écarts et donc les grincements.

Optez pour des clous de petite taille de préférence et sans têtes ou de « clous pointes tête homme » comme se plaisent à le dire les artisans professionnels. Cela permettra de préserver l’élégance de vos marches. Pas la peine de repeindre par-dessus ou de se lancer dans des travaux de finition divers et variés.

Mais tout dépend aussi de l’épaisseur de ces dernières. Et dans tous les cas, il est préférable d’utiliser un marteau, plutôt qu’un pistolet à clou pour éviter d’abimer davantage d’escaliers.

Cette solution ne fonctionne cependant que pour les escaliers accessibles. Si vous avez une partie de la marche qui est collée dans le mur, vous aurez besoin d’une solution plus spécifique, notamment, remplacer directement toutes les marches de votre escalier en bois.

Et quitte à se faire, autant choisir des marches en béton ou en métal pour éviter d’éventuel problème de grincement à l’avenir. D’ailleurs, ce genre d’escalier est très tendance ces dernières années. Ils sont en plus d’être pratique, très élégant et moderne.

Si vous choisissez de remplacer votre escalier directement, sachez qu’un crédit travaux vous sera peut-être utile. C’est un chantier de grande envergure, qui nécessitera également l’intervention d’un professionnel du bâtiment. Il en va de la rapidité des travaux, du design de l’escalier et de la robustesse ainsi que de la durabilité de celui-ci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s