Que mange une coccinelle ?

Durant l’été et même jusqu’à la fin de l’automne, on voit un défilé d’insectes dans nos jardins, dans les parcs et presque partout où l’on se promène. Et parmi ces insectes qui virevoltent dans les airs, il y a la fameuse coccinelle. Un insecte souvent de couleur rouge doté de tâches rondes noires.

Si on les voit souvent se déposer sur des fleurs, feuilles ou encore branches d’arbre, que savons-nous de son alimentation ?

Ce qu’il faut savoir sur les coccinelles

Les coccinelles mangent des pucerons mais également des larves d’autres insectes. Cependant en fonction de la variation de son alimentation de base, les coccinelles peuvent rapidement changer de rang. Une raison pour laquelle on les voit s’adonner à des régimes végétatifs.

Bien que les plantes ou encore les productions de ces dernières sont riches en apports, ils ne suffisent pas à une coccinelle. D’ailleurs les nutriments d’origine animale ont plus de protéines que ceux d’origine végétale.

Et les protéines sont indispensables pour les coccinelles. C’est instinctif. Elles savent que les protéines sont essentielles pour leur développement et qu’il y a assez de protéines dans le corps de certains insectes.

Les pucerons

C’est ce que mange en général une coccinelle peu importe la phase dans laquelle elle se retrouve : larves ou adultes.  Ces pucerons, elle les retrouve sur les plantes ou dans des lieux à verdure. C’est l’alimentation principale de la coccinelle mais seulement à condition que la population de pucerons soit assez importante pour que chacune des coccinelles présentes puissent en manger à son aise.

l faut donc prendre en compte non seulement la population de coccinelles mais aussi la population de pucerons. Pourquoi des pucerons ? Parce que ces petites bêtes sont bourrées de protéines, indispensable pour la croissance de la coccinelle. Ces pucerons permettent d’accélérer la ponte par exemple.

Et si les pucerons viennent à manquer ?

Ce qui est tout à fait probable dans certains cas. Même si les coccinelles préfèrent de loin les pucerons à un autre régime alimentaire, s’il en manque, elles sont forcées de se nourrir avec autre chose. Et faute de pucerons, elles vont devoir recourir à une alternative végétale. Dans ce cas, elles mangent alors du pollen ou encore du nectar.

C’est seulement en cas de diminution des pucerons. Toutefois, l’apport protéinique ne sera pas suffisant avec ces alternatives végétales car ces dernières ralentit la croissance et arrête même les pontes.

Outre le pollen et le nectar, elles mangent aussi des champignons ce qui présente un risque assez alarmant pour certaines plantations. En effet, il y a des champignons indispensables pour la croissance d’une plante et les coccinelles détruit cette croissance en mangeant tous les champignons présents.

Un régime alimentaire variable

Si en général les coccinelles se nourrissent de pucerons, elles ont un régime alimentaire variable. Donc de base, nous avons les coccinelles prédatrices qui se nourrissent de pucerons ou de larves d’autres insectes. Ce sont les coccinelles colorées que nous avons souvent l’habitude de voir. Un régime alimentaire qui est à la base de leur succès évolutif. Certaines de ces coccinelles peuvent manger jusqu’à 150 pucerons par jour.

A noter que la variation du régime dépend de chaque espèce. Il y a ensuite les coccinelles dites phytophages qui se nourrissent de végétaux. On les appelle également les coccinelles de la pomme de terre. Bien qu’étant toute petite, ces coccinelles peuvent causer des dégâts assez conséquents sur certaines espèces végétales.

Après il y a les coccinelles microphages qui se nourrissent de champignons. Il y a les coccinelles qui se nourrissent d’acariens. On les voit partout et c’est une bonne chose car elles se débarrassent aussi des acariens qui sont présents dans nos maisons.

Et enfin, il y a les coccinelles qui mangent des cochenilles. Ces dernières ne se prolifèrent pas beaucoup et se limitent à quelques espèces végétales.

Un insecte indispensable pour certaine culture

Certaines espèces de coccinelles sont indispensables pour certains cultivateurs et certaines plantes. En, celles qui sont bénéfiques pour la plantation tendent surtout à les protéger. Les coccinelles savent ce qu’elles doivent manger et font tout pour suivre le régime alimentaire attribué de base à leur nature.

Une raison pour laquelle leur présence est bénéfique pour la culture de certaines plantes. D’ailleurs certains cultivateurs devraient optimiser la présence de ces coccinelles car elles aident les plantes à proliférer sereinement sans pour autant anéantir tous les insectes néfastes de votre jardin.

Certaines d’entre elles se nourrissent de toxines qu’elles seules sont capables d’ingérer sans qu’elles puissent en mourir. Elles servent d’alternatives en tant qu’organisme d’auxiliaire en protection des cultures. Elles aident à lutter contre les pucerons et cochenilles farineuses.  Elles sont alors de bons alliés de l’agriculture biologique.

Le cas de la coccinelle asiatique

C’est une espèce qui se nourrit exclusivement de pucerons. C’est une coccinelle dont la taille est assez importante et elle résiste très bien à ses prédateurs. Bien qu’à la base, les coccinelles ne se battent pas entre elles, pour la coccinelle asiatique c’est assez préoccupant.

En effet, elle prolifère très rapidement et est d’une telle voracité qu’elle veut que les pucerons n’appartiennent qu’à elle. Un comportement que l’on ne remarque pas chez d’autres coccinelles. De ce fait, à cause de sa voracité, les coccinelles asiatiques ne veulent le terrain que pour elles seules.

Donc, une grande partie des pucerons leur sont attribuée. Une raison pour laquelle, d’autres espèces de coccinelles partent à la recherche d’autres nourritures.

Effectivement, ces dernières peuvent manger des pucerons mais les coccinelles asiatiques tendent à éliminer les autres espèces. Certaines coccinelles ont diminué en nombre à cause du comportement de la coccinelle asiatique.

Les coccinelles en vente

Les coccinelles se retrouvent également sur le marché. C’est pourquoi on en retrouve dans les magasins spécialisés. Elles peuvent être vendues par les jardineries ou encore par correspondance. au stade d’œufs, larvaire ou adulte, leur alimentation reste la même. Les 15 larves se vendent environ dans les 10 euros, si vous achetez un lot de 100 coccinelles adultes par exemple ça vous coûtera dans les 70€.

Il suffit tout simplement que l’on connaisse à quelle espèce elle appartient pour adopter le régime alimentaire adéquat. Il existe des coccinelles qui ne peuvent pas voler. Ces dernières restent donc sur les plantes choisies et demeurent sur cette dernière. Ce qui est souvent le cas des coccinelles asiatiques. Si vous acheter la coccinelle au stade d’œufs, la pose est assez délicat.

En effet, les œufs sont assez fragiles par rapport aux larves et aux adultes. Si c’est le cas, alors il est préférable de poser les œufs près des pucerons. Les larves qui en sortiront se nourriront immédiatement de ces pucerons. Les larves, étant encore fragiles et faibles, elles ne peuvent pas parcourir de longues distances.

C’est pour cette raison qu’il faut mettre des pucerons à côté. Si vous devez déposer des larves, faites attention à ne pas les endommager. Utilisez dans ce cas un pinceau. Mettre trois à quatre larves par arbuste près d’une colonie de pucerons. Veillez à ce que chaque espèce soit nourrit à base d’un régime alimentaire adéquat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s