Comment faire refleurir une orchidée ?

Avec ses fleurs violettes ou blanches, en forme de papillon, les orchidées sont considérées comme étant les fleurs les plus romantiques. En plante d’intérieur ou comme ornement de votre jardin, elles se prêtent à toutes les utilisations.

À chaque fois, elles apportent une touche chic et originale à l’aménagement. Les entretenir n’est pas aussi compliqué que semblent le croire certains particuliers. Il suffit d’avoir quelques notions en jardinage et vous serez sûr de voir refleurir votre orchidée.

Bien en choisir l’emplacement

En matière de jardinage, tout est question de détail. En effet, pour faire en sorte que votre orchidée refleurisse, vous devez par exemple en choisir le bon emplacement. Les experts en jardinage disent que vous devez le placer au soleil, mais attention, jamais directement.

Les orchidées ont besoin de lumière, toute l’année, mais pas de trop près. Si vous le placez notamment en intérieur, mettre de l’ombrage sur les fenêtres semble être de mise. Si vous avez opté pour l’orchidée comme décoration d’extérieur, vous devez trouver un coin tranquille où la luminosité est optimale. Généralement, elles sont à planter sous un arbre.

Cette exigence de l’orchidée est une des raisons pour laquelle elle est le plus souvent utilisée en intérieur. C’est en effet plus simple de gérer l’éclairage dans votre salon. Ce qui vous garantira une bonne préfleuraison en temps et en heure.

Un soin pour tous les instants

Une orchidée a aussi besoin de soin de tous les instants pour refleurir et bien se développer.  Par exemple, vous allez devoir le brumiser tous les jours, à l’aide d’un produit bien spécifique. Le but est de laisser la plante dans une température ambiance et optimale toute l’année. Ceci vous garantira la réussite de votre plantation.

Sur la toile, vous avez d’ores et déjà des produits spécifiques adaptés à l’entretien de votre orchidée. Néanmoins, rien ne vous empêche de créer le vôtre personnellement. Il suffit d’une brume d’eau non calcaire pour ce faire. De préférence, on recommande les eaux de pluie ou celle de votre aquarium qui est spécialement traitée contre les calcaires.

À titre d’information, les orchidées ont besoin d’une température d’environ 18 °C toute l’année pour refleurir.

Bien choisir le sol dans lequel vous allez planter votre orchidée

Les fleuristes vous le diront : si vous êtes encore novice dans le domaine du jardinage, commencer par l’orchidée n’est pas très recommandé. En effet, cette plante n’est pas seulement exigeante au quotidien, déjà dans le sol où vous allez le planter, elle vous en demandera beaucoup.

En effet, pour pouvoir fleurir, elle aura besoin d’un engrais bien spécifique. Heureusement, ce dernier est facile à trouver. Vous devez simplement acheter un engrais pour orchidée KB.

Comme bon nombre de plantes d’intérieur, l’orchidée n’a pas besoin d’être arrosée en abondance. Vous devez d’ailleurs bien drainer le sol dans votre pot pour vous assurer que la plante soit à l’aise dans son environnement naturel. Néanmoins, pensez tout de même à prendre du temps pour votre plante. Vous devez l’arroser quotidiennement, ne serait-ce que quelques minutes par jour.

Le taillage : une étape primordiale

Pour vous simplifier la vie, et afin d’optimiser l’aménagement de votre salon, vous pouvez directement acheter une orchidée en pot chez votre fleuriste. Mais la question reste complète : comment faire refleurir votre orchidée ? En effet, une fois passer la première saison de fleuraison, vous devez bien entretenir votre plante pour pouvoir profiter de nouveau de ses fleurs. En d’autres termes, le taillage est une étape essentielle dans l’entretien de votre plante d’intérieur.

Le taillage doit avoir lieu après la défleuraison de la hampe florale. Pour ce faire, vous devez couper la tige de votre orchidée, notamment au niveau des troisièmes bourgeons. Munissez-vous d’un sécateur pour la coupe. Placez l’outil sur la tige et soyez minutieux, aussi bien dans la découpe elle-même que dans le décompte des petits bourgeons de fleur. En outre, préconisez une distance de 1cm entre le bourgeon en question et le sécateur avant de tailler.

Attention, si la tige de votre orchidée reste verte après la première fleuraison, on vous déconseille de procéder au taillage immédiatement. Vous pouvez attendre la prochaine avant d’entretenir votre plante. Mais dans ce cas, il faudra couper la tige au niveau du second bourgeon et non la troisième.

Et si après la seconde fleuraison, votre tige commence à sécher, vous devez tailler non pas au second ou au troisième bourgeon, mais au ras du feuillage. Cela aidera à stimuler la tige florale et éviter que votre plante ne meure prématurément.

Faire de votre orchidée d’extérieur une plante d’intérieur

Pour certains, c’est plus facile de commencer la plantation de l’orchidée en extérieur. On profite de plus d’espace et la gestion de l’arrosage est un peu plus simple. Mais voilà : vous avez finalement changé d’avis en voyant que la tendance est à l’optimisation de l’aménagement d’intérieur par les plantes ! Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’investir dans une autre plante. Il vous suffit de faire votre orchidée d’extérieur votre élément de décoration.

Encore une fois, afin de garantir que la plante refleurira, vous devez faire preuve de minutie pendant le transport. Pour commencer, vous devez choisir à bon escient le conteneur de votre plante. On préconise notamment des pots en terre cuisine ou en plastique. Ils sont plus simples à drainer.

Pour ce qui est du sol de plantation, vous ne pouvez pas réutiliser ceux que vous aviez en extérieur. Remplissez plutôt votre pot de mélanges d’écorces de pin et de billes d’argiles expansées. Placez ensuite votre orchidée et pensez à recouvrir minutieusement toutes les racines. Il ne restera plus ensuite qu’à poser le tout dans un endroit à température ambiante.

Dans la mesure sur possible, éviter autant que faire ce peut les engrais chimiques. De toute manière, ce n’est plus très tendance actuellement.

Le rempotage est aussi un moyen de garantir le bon développement de votre orchidée. Une fois la première saison de fleuraison passée en effet, certains jardiniers amateurs ont du mal à faire refleurir leur plante en extérieur. La changer d’environnement peut être salvateur pour votre plante, néanmoins, si vous vous y prenez bien.

Quelques exceptions qui confirment la règle

Si pour les orchidées phalaenopsis, une température ambiante est le gage de la fleuraison en temps et en heure et du bon développement de votre plante, ce n’est pas toujours le cas. Pour les cymbidiums et les zygopetalums entre autres, un changement d’environnement plusieurs fois par an est nécessaire pour garantir une bonne refleuraison.

Par exemple, en pleine journée, vous pouvez préconiser une température de 15 à 18 °C, mais la nuit, une ambiance plus fraiche ne serait pas du luxe.

Certaines espèces d’orchidée s’adaptent également à la chute de température qui sévit en France, et notamment dans le Sud, en hiver. Pour ceux qui ne peuvent pas garantir l’homogénéité de leur chauffage intérieur ou de celle de leur serre, ce genre de plante est plus recommandé.

Pour ce qui est de leur entretien en règle générale, rien ne change. Vous devez arroser la plante quotidiennement, le nettoyer avec des produits spécifiques, et le tailler comme il se doit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s